• SALLE D´ATTENTE
  • SALLE D´ATTENTE
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE CHAMBRE D´ENREGISTREMENT
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE BOITE TETIERE, MICROPHONE ET CABLAGE PERMETTANT LA SURVEILLANCE  EN TEMPS REEL A PARTIR D´UNE AUTRE SALLE
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE CAMERA INFRA-ROUGE
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • SPIROMETRIE
Accueil MALADIES RESPIRATOIRES ET ALLERGIQUES URTICAIRE

Urticaire

I- QU´ EST-CE QUE L´URTICAIRE ET l'AO?

  • L’urticaire est une éruption cutanée faite de papules (boursouflures de la peau) érythémateuses (rouge), à contours nettement délimités, dont la taille peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres, voire confluer en larges plaques. Cette éruption papuleuse est fugace et prurigineuse : c’est rouge, c’est gonflé et ça gratte.
  • L’angio-œdème (gonflement) ou œdème de Quincke est une variété d’urticaire sous-cutanée.
  • La survenue d’une urticaire et/ou d’un angio-œdème est due à un œdème secondaire à une vasodilatation localisée (accroissement du calibre d’un vaisseau sanguin) avec augmentation de la perméabilité capillaire. Ces modifications sont induites par des produits chimiques qui sont des médiateurs vasoactifs (histamine, sérotonine, acétylcholine, etc); leurs étiologies (causes) sont également communes.
  • Dans 40% des cas, l’urticaire commune est isolée, dans 10% des cas l’angio-œdème est la seule manifestation et dans 50% des cas, urticaire et angio-œdème sont associés.

II-FREQUENCE

  • L’urticaire est particulièrement fréquente, puisqu’on estime que 20% des sujets vont présenter un épisode urticarien au cours de leur vie. Cette éruption peut survenir à tout âge.
  • Une étude anglaise récente a montré que :
    • Le sex-ratio (rapport de proportion entre les 2 sexes) est plutôt féminin (61%) ;
    • Parmi les urticaires chroniques, c’est à dire d’une durée supérieure ou égale à 6 semaines, 71% restent sans étiologie et 15% sont des urticaires physiques.

III-DIAGNOSTIC

Le diagnostic d’une urticaire est en règle générale facile. Le diagnostic étiologique (de la cause) peut être délicat compte tenu des causes multiples, parfois intriquées, son établissement nécessite alors, lorsque l’urticaire est chronique, certains examens complémentaires.

IV- CLASSIFICATION

Selon la durée et la répétition des poussées urticariennes, on distingue :

  • Les urticaires aiguës, dont la durée n’excède pas 3 semaines ; elles représentent 75% des urticaires. Leur étiologie est habituellement retrouvée, en général alimentaire, médicamenteuse ou de contact (animaux, végétaux, produits chimiques…) ;
  • Les urticaires récidivantes sont des urticaires dont les poussées se succèdent au cours de la vie. Elles présentent les mêmes difficultés de diagnostic étiologique que les urticaires chroniques.
  • Les urticaires chroniques dont la durée excède 6 semaines (jusqu’à 3 mois selon certains auteurs). Elles représentent, en population générale, 15 à 25% des urticaires. Souvent, leur étiologie n’apparaît pas de façon évidente et nécessite un bilan approfondi permettant de les classer en : 
    • urticaires physiques :
      • mécaniques,
      • cholinergiques,
      • thermodifférentielles,
      • aquagéniques,
      • solaires,
      • adrénergiques.
    • urticaires de contact, d’origine immunologique ou non :
      aux animaux, végétaux, médicaments…, pouvant avoir une cause professionnelle.
    • urticaires communes :
      de cause alimentaire, médicamenteuse, infectieuse, ou encore dues aux pneumallergènes…
    • urticaires systémiques :
      • vascularites urticariennes,
      • connectivites : lupus érythémateux, maladie de Still…
      • autres causes : hyperthyroïdie…
    • urticaires génétiques :
      • œdème angio-neurotique héréditaire

V- TRAITEMENT

  • Le traitement des urticaires est parfois difficile et doit être adapté à chaque forme particulière d’urticaire. Il doit répondre aux exigences du traitement symptomatique d’une poussée aiguë puis être adapté secondairement aux données de l’enquête étiologique.

 

 

CERAR : 8, Bd Mohammed V Casablanca - Maroc
Tél : +212 5 22 48 26 86 | Fax :+212 5 22 22 49 57 | E-mail :cerar.laraqui@gmail.com
CERAR Center © 2011