Accueil MALADIES RESPIRATOIRES ET ALLERGIQUES TESTS CUTANÉS ALLERGOLOGIQUES

Tests cutanés allergologiques - Suite

Les intradermo-réactions

Les tests intradermiques décrits par Mantoux en 1908 sont toujours utilisés pour le diagnostic des maladies allergiques, le plus souvent en 2ème intention après les prick-tests, parfois d’emblée, notamment en cas d’allergie médicamenteuse et aux venins d’hyménoptères (dans ces cas, notamment si la réaction clinique a été sévère, il vaut parfois mieux commencer par un prick-test ; en cas de négativité on procède alors au test par voie intradermique).

1. Technique des tests intradermiques

L’extrait allergénique est mis dans une seringue de 1ml puis injecté dans le derme avec une aiguille.

2. Innocuité des tests intradermiques
  • Les tests intradermiques peuvent provoquer des réactions locales excessives sans gravité (aussi bien immédiates que retardées) chez moins de 0,5% des patients testés.
  • Des accidents anaphylactiques systémiques, potentiellement graves (quelques décès rapportés), ont été décrits au décours de tests intradermiques, d’où leur contre-indication avec certains allergènes particulièrement ‘’agressifs’’ (pollens, arachide, ricin, latex…). Cette éventualité impose de prendre des mesures de précaution.
3. Lecture des tests intradermiques
  • Comme pour les prick-tests, les tests intradermiques doivent être lus soit 15 à 20mn après leur réalisation.
  • La lecture suppose qu’au préalable, chaque extrait testé ait été physiquement localisé sur la peau en écrivant en regard le nom et la concentration de la solution ; cette lecture doit être standardisée et mesurée avec une règle millimétrée :
  • La taille de la papule doit être comparée à celle obtenue avec le témoin négatif et à celle correspondant à l’injection initiale.


 

CERAR : 8, Bd Mohammed V Casablanca - Maroc
Tél : +212 5 22 48 26 86 | Fax :+212 5 22 22 49 57 | E-mail :cerar.laraqui@gmail.com
CERAR Center © 2011