• SALLE D´ATTENTE
  • SALLE D´ATTENTE
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE CHAMBRE D´ENREGISTREMENT
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE BOITE TETIERE, MICROPHONE ET CABLAGE PERMETTANT LA SURVEILLANCE  EN TEMPS REEL A PARTIR D´UNE AUTRE SALLE
  • VIDEO-POLYSOMNOGRAPHIE CAMERA INFRA-ROUGE
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • BODYPLETHYSMOGRAPHIE ET DLCO
  • SPIROMETRIE
Accueil MALADIES RESPIRATOIRES ET ALLERGIQUES ALLERGIES MEDICAMENTEUSES

EFFETS SECONDAIRES DES MEDICAMENTS

L’allergie médicamenteuse n’est qu’un des effets secondaires dus aux médicaments. Ces effets peuvent être classés en :

    1. Réactions prévisibles :
      • réactions toxiques: consécutives à des surdosages ;
      • réactions pharmacologiques : effets indésirables survenant pour une posologie habituelle.
    2. Réactions imprévisibles :
      • réactions immunoallergiques : on peut mettre en évidence des anticorps et/ou des lymphocytes T activés (cellules du système immunitaire) dirigés contre les médicaments ;
      • réactions idiosyncrasiques et d’intolérance : dues à un caractère particulier propre au sujet .

DEFINITION

  • Les allergies médicamenteuses peuvent être définies comme les réactions pathologiques, de mécanisme immunoallergique, induites par une prise médicamenteuse
  • De nombreuses réactions peuvent revêtir un aspect allergique bien que leur mécanisme ne soit pas de nature immunoallergique. Trop souvent, ces réactions pseudo-allergiques ou anaphylactoïdes, sont étiquetées ‘’allergiques’’ sans que la preuve immunologique soit apportée (environ 2/3 des patients qui consultent avec un diagnostic présumé d’allergie médicamenteuse ne présentent pas d’allergie).

UN PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE

  • Les allergies aux médicaments constituent un véritable problème de santé publique. Les réactions allergiques médicamenteuses représenteraient jusqu'à 1/3 des effets secondaires dus aux médicaments, ceux-ci pouvant atteindre, selon les services hospitaliers, entre 10 et 20% des patients hospitalisés.
  • Cette pathologie allergique est responsable d’une morbidité, d’une mortalité et d’un surcoût qui restent mal évalués.

CLINIQUE

  • Les aspects cliniques des réactions allergiques aux médicaments sont eux aussi extrêmement variés:
    • les réactions d’hypersensibilité immédiate (choc anaphylactique, urticaire et oedème de Quincke, bronchospasme).
    • les réactions d’hypersensibilité retardée cutanée (eczémas de contact, exanthèmes maculo-papuleux, réactions de photosensibilisation…).
    • d´autres types de réactions sont plus rares. Elles peuvent induire des cytopénies, des maladie sérique, des glomérulonéphrites, des fièvres prolongées, certaines urticaires, des pneumopathies d’hypersensibilité, des vascularites…

DIAGNOSTIC

  • Le diagnostic de l’allergie médicamenteuse est difficile. Quand le médicament incriminé est indispensable et/ou fréquemment prescrit, le diagnostic de certitude doit être porté ; il se fonde sur:
    • les données de l’interrogatoire (critères d’imputabilité), mais elles sont trop souvent imprécises;
    • le bilan allergologique qui comprend des tests cutanés (prick-tests, intradermoréaction, patch-tests), des tests in vitro et des tests de provocation (potentiellement dangereux).
  • Il faut savoir que tous les médicaments sont susceptibles d'induire des réactions d'hypersensibilités.
 

CERAR : 8, Bd Mohammed V Casablanca - Maroc
Tél : +212 5 22 48 26 86 | Fax :+212 5 22 22 49 57 | E-mail :cerar.laraqui@gmail.com
CERAR Center © 2011